Peu à peu, la rosée froide se dissipe, la brume s’évapore au soleil *

voeux AGTVZ* Peu à peu, cependant, la rosée froide se dissipe, la brume s’évapore au soleil.
Les Contes du lundi (1875) Alphonse Daudet

Shares